La Briqueterie du Petit-Saint-Georges


Le nom de la "rue de la Briqueterie" est la seule trace de cette entreprise, détruite au début des années soixante pour faire place au collège du Vieux Colombier.

 

En 2019, Georges Hutsebaut, fils du dernier gérant de l'entreprise nous a apporté son témoignage et quelques photos du site où il a vécu ses quatre première années. 

 

"Après cinq ans de captivité en Allemagne, Georges HUTSEBAUT rentre chez lui à DOMONT dans le Val d’Oise en Juin 1945. N’ayant pas de travail son père, Pierre HUTSEBAUT, responsable de la briqueterie HERAL et CENSIER à DOMONT, lui propose de partir sur LE MANS pour gérer la briqueterie du quartier du « Petit Saint Georges ». Il se marie en avril 1946 et part avec sa femme, Denise, pour gérer cette briqueterie. Trois enfants sont nés de cette union : Denise née en 1947, Elvire née en 1949 et Georges né en 1951. Ils resteront au MANS pendant 10 ans, avant de remonter sur la région parisienne, à la demande de la maman de Georges. "